Patrimoine

L'église Saint-Maurice

Classée Monument Historique, l’église date pour ses parties les plus anciennes des XIe et XIIe siècles. Elle est réputée pour ses modillons du chevet typiques de l’art roman poitevin, mais aussi pour ses peintures de l’intérieur du clocher (XVI e-XVIIe) uniques en Poitou-Charentes (tulipes, bécasses…).

Pouzay

Un château de grandes dimensions se dressait ici, le mur nord des contreforts en témoigne encore. Il subsiste une belle entrée, un ancien haras et le pigeonnier qui comporte 2 700 boulins est célèbre (et classé) en raison du chêne qui s’élève en son milieu.

Beauregard

La maison de Beauregard est citée depuis le XVème siècle. Remaniée au XVIII et XIXe siècles, la bâtisse se présente avec deux tours rondes et une fuie à l’entrée d’une allée courte.

La Roche

Berceau des familles Brochard de La Roche (De La Rochebrochard), il ne subsiste que des bâtiments délabrés ainsi qu’un pigeonnier (ruiné) dans le champ attenant.

Le Petit Château

Ainsi appelé par déférence au château de la châtellenie qui était situé en face, le logis actuel a remplacé un ancien édifice ; le mur de soutènement ainsi que deux échauguettes est bien visible ; un vaste pigeonnier se trouve également dans l’enceinte de la propriété.

La Marzelle

Cette élégante demeure de la fin du XIXe a remplacé un logis plus modeste ; elle est entourée d’un parc agréable ; propriété privée elle est en cours de rénovation.

La Règle

Cette ferme ancienne dépendant de la seigneurie de Beauregard présente un joli porche d’entrée

Rochard

Près de Pouzay, le moulin à eau de Rochard appartenait à cette seigneurie. Il est à noter que lors de fortes pluies, la rivière passe par-dessus la passerelle, témoignant du caractère torrentiel que peut prendre l’Autize.

Près du moulin, une ancienne ferme rénovée sert de refuge et de base de plein air au Camping club des Deux-Sèvres.

Roc Cervelle

Ce bloc de schiste domine l’Autize (sommet accessible) et le Saumort. La légende veut que ce soit la fée Mélusine qui l’aurait déposé ici.

Fontaines et Lavoirs

La commune au contact de la plaine et de la Gâtine possède plusieurs sources et lavoirs.

La fontaine de Gaudine près du bourg et du hameau de Livernière.

La fontaine et lavoir de Fontmorand

La fontaine et lavoir de Fougères (la Grande Fontaine)

La fontaine et lavoir des Loges (à la sortie de Fougères vers Benête)

La fontaine et lavoir de la Vergne

La fontaine et lavoir du Plet

La fontaine de la Règle

La tombe du soldat de Napoléon

La pierre tombale d’un grognard, c’est-à-dire d’un soldat de la garde impériale se trouve placée au bord d’une allée dans le cimetière communal de béceleuf ; une plaque permet de lire plus commodément l’épitaphe.
Louis Bridonneau a commencé en 1793 (lors de la levée en masse) une longue carrière militaire, d’abord avec les armées de la Révolution puis ensuite en suivant Bonaparte en Italie. En 1800 il a intégré la Garde impériale et a ainsi suivi l’empereur à travers ses campagnes dans toute l’Europe (Austerlitz, Eylau, Moscou…), étant même sans doute resté quelque temps prisonnier en Russie. Un total de dix-sept campagnes militaires jusqu’à Waterloo.
C’est à Béceleuf où vivaient ses parents que notre grognard a poursuivi sa vie de civil, se mariant en 1821, exerçant les professions de charbonnier puis de voiturier. Il est décédé en 1850, « fidèle à son Dieu comme il a été fidèle à son drapeau » comme l’indique son épitaphe et inhumé dans le cimetière de Béceleuf où la municipalité protège sa tombe. Sa carrière est retracée sur une face mais de façon très incomplète, faute d’espace.